Comment te dire adieu*

Posted by : Le poinçonneur | 1 may. 2011 | Published in


Sous aucun pretexte, je ne veux
avoir de réflexes, malheureux.
Il faut que tu m'expliques, un peu plus mieux,
comment te dire adieu.

Mon cœur de silex vite prend feu,
ton cœur de pyrex résiste au feu.
Je suis bien perplexe, je ne veux
me résoudre aux adieux.

Je sais bien qu'un ex amour n'a pas de chance,
ou si peu.
Mais pour moi une explication
voudrait mieux.

Sous aucun prétexte je ne veux
devant toi surexposer mes yeux.
Derrière un Kleenex je saurais mieux
comment te dire adieu.

Tu as mis à l'index
nos nuits blanches, nos matins gris-bleu.
Mais pour moi une explication
voudrait mieux.

Sous aucun prétexte, je ne veux
devant toi surexposer mes yeux.
Derrière un Kleenex je saurais mieux,
comment te dire adieu.

Jane Birkin, EMI.

*Popularizada entre los de mi generación a través de una mediocre variante discotequera de Jimmy Somerville, Comment te dire adieu fue originalmente adaptada por Serge Gainsbourg para Françoise Hardy a partir de la composición original inglesa de Arnold Goland y Jack Gold. Déjenme quedarme hoy con la versión que Jane Birkin incluyó en Arabesque, su mayestático trabajo grabado en directo junto a músicos magrebíes en el Odéon parisino a principios de la pasada década. Los nuevos arreglos sientan como un guante a una de las joyas del Gainsbarre, y quién mejor que su musa eterna -Bambou, chínchate- para defenderlos.

Feliz semana.

(0) Comments