Aux armes et cætera*

Posted by : Le poinçonneur | 24 jun. 2012 | Published in


Allons enfants de la patrie,
le jour de gloire est arrivé.
Contre nous de la tyrannie,
l'étendard sanglant est levé.

Aux armes et cætera.

Entendez-vous dans les campagnes
mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans nos bras,
egorger nos fils, nos compagnes.

Aux armes et cætera.

Amour sacré de la patrie,
conduis, soutiens nos bras vengeurs.
Liberté, liberté chérie,
combats avec tes défenseurs.

Aux armes et cætera.

Nous entrerons dans la carrière
quand nos aînés n'y seront plus.
Nous y trouverons leur poussière
et la trace de leurs vertus.

Aux armes et cætera.


Serge Gainsbourg, Mercury. Adaptación del original de Claude-Joseph Rouget de Lisle.

*Como, amén de afrancesado, soy un excesivo -nada que les pille de nuevo-, me encanta La Marsellaise, una composición que pareciera salida de un filme gore de serie B. Como, también, me pirra el Gainsbarre, qué menos que desearles feliz semana a través de su descacharrante y más que corrosiva versión reggae del himno de los jacobinos.

Disfrútenla.

(0) Comments