Hier encore*

Posted by : Le poinçonneur | 21 may. 2012 | Published in


Hier encore
j'avais vingt ans.
Je caressais le temps
et jouais de la vie
comme on joue de l'amour
et je vivais la nuit
sans compter sur mes jours
qui fuyaient dans le temps
.

J'ai fait tant de projets
qui sont restés en l'air,
j'ai fondé tant d'espoirs
qui se sont envolés
que je reste perdu
ne sachant où aller.
Les yeux cherchant le ciel,
mais le cœur mis en terre.

Hier encore
j'avais vingt ans.
Je gaspillais le temps
en croyant l'arrêter,
et pour le retenir,
même le devancer,
je n'ai fait que courir,
et me suis essoufflé.

Ignorant le passé,
conjuguant au futur,
je précédais de moi
toute conversation,
et donnais mon avis
que je voulais le bon
pour critiquer le monde
avec désinvolture.

Hier encore,
j'avais vingt ans,
mais j'ai perdu mon temps
a faire des folies
qui ne me laissent au fond
rien de vraiment précis
que quelques rides au front
et la peur de l'ennui.

Car mes amours sont mortes
avant que d'exister,
mes amis sont partis
et ne reviendront pas.

Par ma faute j'ai fait
le vide autour de moi
et j'ai gâché ma vie
et mes jeunes années.

Du meilleur et du pire,
en jetant le meilleur,
j'ai figé mes sourires
et j'ai glacé mes pleurs.
Où sont-ils à présent,
à présent mes vingt ans?

Charles Aznavour, EMI.

*Siguiendo con la melancolía a que hacía referencia en el post anterior, tengo la sensación -mil veces expresada en este libelo- de que no administro bien mis tiempos. Me quedaron, en la primera juventud, mil cosas por hacer -irrecuperables-, y en la segunda, aún presente, tiendo a que las ramas no me dejen ver el bosque, síntoma evidente de meapilismo, cortedad de miras y gilipollez supina.

Como Vdes. saben, ordeno mi existencia en base a los dictados de unos cuantos mensajeros entre los que el viejo Aznavour ocupa lugar de podio.
Hier encore, aun mayestática, desgrana en sus tremendas estrofas todo aquello que me acecha, y que, a las puertas de la mediana edad, aún creo estar a tiempo de evitar.